Confess de Colleen Hoover

Confess2

Je sais, j’ai l’impression qu’à chaque fois que je reviens pour une chronique en cette année 2016, je vous parle de mon retour. Mais une fois la chronique terminée c’est repartie pour une pause. J’ai beaucoup de mal à lire et ça depuis le mois de Janvier, je pense que vous l’avez assez bien remarqué si vous suivez le blog. Je n’ai eu que deux coups de coeur et mes lectures ne me plaisent pas comme j’aimerai. J’ai désormais bien plus de temps pour lire, car je viens à peine de terminer ma dernière année de licence et ce qui veut dire : VACANCES !

Aujourd’hui je vais vous parler de « Confess » de Colleen Hoover. Colleen Hoover est sûrement mon auteure préférée, dans mon TOP 2015 j’avais mis plusieurs livres d’elle et elle est pour moi une valeur sure. Je ne suis jamais vraiment déçue de ses livres et je les attends avec impatience.

La particularité de Colleen Hoover c’est qu’on ne se doute jamais de quel tournant va prendre son histoire. Quand on pense avoir un temps soit peu de réponses, Colleen Hoover nous prouve que non. Ce que j’aime aussi chez l’auteure, c’est qu’elle nous fait toujours découvrir un univers différent. Quand ce n’est pas la musique avec « Maybe Someday » c’est l’art avec « Confess ».

Le prologue s’ouvre sur Auburn et sur l’évènement qui va chambouler sa vie à jamais. Pour se reconstruire elle part vivre à Dallas où elle est employée dans un salon de coiffure mais on ne peut pas dire qu’elle soit épanouie dans ce qu’elle fait. C’est alors qu’elle passe devant une galerie d’art où des inconnus viennent déposer des confessions sur des moments intimes de leur vie. Le propriétaire des lieux Owen Gentry, récupère ses confessions et les transforme en peinture. Ce qu’Auburn et Owen ont en commun c’est exactement le même premier nom de famille « Mason » mais aussi le poids de leurs secrets respectifs. Et si le destin faisait bien les choses ?

J’ai beaucoup aimé ma lecture mais ce n’est malheureusement pas pour moi un coup de coeur comme j’ai pu le voir sur beaucoup de blogs. L’histoire est vraiment intéressante et je n’avais pas du tout vu venir les révélations mais je ne sais pas il m’a manqué quelque chose, je n’ai pas ressentis ce que j’ai pu ressentir pour « Ugly Love » par exemple. Ce qui m’avait interpellé c’était la phrase sur la couverture « Et si la vérité faisait plus mal que le silence », je m’attendais à une énorme révélation de la part d’Owen, je pensais que Colleen Hoover allait totalement renverser l’histoire. Je pense que plus je lis ses livres et plus je m’attends à des choses improbables. Mais ce livre reste tout de même très bien, du Colleen Hoover quoi !

4/5

evaluation_confess

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s