Wallbanger – Alice Clayton

cocktail,-tome-1---wallbanger-706917

Résumé : Caroline Reynolds vient d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée… par les exploits nocturnes de son voisin ! La promiscuité est d’autant plus frustrante que la jeune femme n’a pas eu d’aventure depuis près de six mois. D’ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le dom juan d’à-côté le « Cogneur de Mur ». Or, une nuit, excédée, c’est à sa porte qu’elle finit par cogner… pour découvrir en Simon un homme particulièrement séduisant. Peu de temps après, alors qu’ils se croisent à une fête, Caroline accepte de conclure une trêve pour apprendre à mieux le connaître. Si petit à petit ils deviennent amis seront-ils bientôt amants ?

Je reviens après quelques semaines d’absence que se soit sur le blog mais aussi niveau lecture. Après avoir enchainé les déceptions depuis ce début d’année, j’ai eu besoin de faire une pause. Puis avec la fac je n’avais plus du tout le temps pour moi. Après un peu plus d’un mois sans ouvrir un livre, je reviens aujourd’hui pour vous faire ma chronique sur «Wallbanger» d’Alice Clayton et malheureusement ça n’a pas été un coup de cœur.

Caroline Reynolds, jeune designer d’intérieur emménage dans un petit appartement situé dans le centre de San Francisco. Elle a un job qu’elle adore, des amies qu’elle adore et surtout Clive son chat qui ne la quitte pas, c’est bien le seul homme en qui Caroline peut avoir confiance. Sauf que dans ce tableau parfait elle n’aurait jamais imaginé qu’un cadre lui tomberait dessus en pleine nuit car son voisin de l’autre côté du mur à des ébats assez mouvementés. Caroline se rend alors compte que les murs de son appartement sont très fins et qu’elle perçoit tout de la vie nocturne de son voisin et de son harem. Seulement cela n’aurait pas autant dérangé Caroline, si Mr. Le Cogneur de mur jouait à la poupée à des heures convenables, mais aussi si elle n’étais pas frustrée elle même par une mauvaise expérience passée qui la hante encore.

De l’autre côté de la cloison, on a Simon Parker, jeune photographe qui sait comment profiter de la vie. Elles sont trois, aucunes ne cherchent d’attache et c’est tout ce qui importe pour Simon et tant pis si son mur tremblent quasi toutes les nuits. Simon n’aurait pas imaginé que cette femme en nuisette rose qui frappe à sa porte durant la nuit et qui plus est s’avère être sa voisine allait bouleverser sa vie.

L’histoire en elle même est sympa, l’auteur instaure de l’humour entre les deux personnages. Je n’irai pas jusqu’à dire que ce livre m’a fait particulière rire, mais c’était sympa. Une vraie complicité va naître entre Simon et Caroline seulement voilà j’ai trouvé des passages beaucoup trop long. Pour ma part j’aurai préféré qu’ils ne se tournent pas autour pendant quasi la totalité du bouquin. Puis je n’ai pas très bien compris pourquoi l’auteur n’avait pas mieux délimité les parties. Je m’explique, dans un même chapitre, plusieurs scènes vont être mis en avant, mais seulement on passe d’une scène à l’autre en allant à la ligne suivante. Pas d’espaces entre les deux et au début j’ai été prise au dépourvu parce que je me suis dis que j’avais complètement loupé quelque chose. On était avec Caroline dans son appartement et en l’espèce d’une ligne on se retrouve avec Caroline et sa patronne dans un restaurant. Cependant, j’ai bien aimé les échanges de SMS entre les différents personnages. Même si je n’ai pas très bien compris pourquoi l’auteur c’était amusé à caser les copines de Caroline avec les potes de Simon, c’était un peu trop gros à mon goût.

3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s