A un détail près -Kristan Higgins

blue-heron,-tome-1---a-un-detail-pres-602554

Résumé : Quand elle débarque pour deux mois à Manningsport, la petite ville des Finger Lakes où vit toute sa famille, Faith Holland a dans la poche une liste ambitieuse de projets : – rénover la vieille grange du domaine familial de Blue Heron – faire en sorte que la ville oublie, enfin, que son ex-fiancé l’a larguée devant l’autel le jour de leur mariage en faisant son coming out (un moment particulièrement bien choisi, non ?) – trouver une nouvelle compagne à son père, lequel pourrait bien vouloir se remarier avec une femme cupide et d’un absolu mauvais goût (pour elle, le comble du chic est de porter une robe à imprimé léopard) – régler ses comptes avec Levi Cooper, le copain ô combien attentionné qui a tout fait pour que son ex-fiancé clame son homosexualité devant la moitié de la ville… Car pour Faith, une chose est sûre : rien, ni le sex-appeal affolant de Levi ni ses magnifiques yeux verts, ne viendra altérer la colère que suscite en elle celui qui, trois ans plus tôt, a fichu sa vie en l’air.

Pour ma première lecture de 2016, je ne peux pas dire que je sois vraiment ravi. J’avais réservé cette lecture pour l’après-midi de noël, histoire de me détendre et de lire quelque chose de sympa. Finalement je n’avais pas à la tête à lire et je l’ai mis de côté. Seulement voilà quand j’ai décidé de m’y plonger quelle a été ma surprise quand j’ai compris que le roman était écrit à la troisième personne du singulier. On ne peut pas dire que se soit ce que je préfère. J’ai du mal à vivre l’histoire quand elle est écrit de cette manière, j’ai l’impression d’être un simple spectateur et je ne ressens pas les émotions comme j’aimerai. Je me sens trop détaché de l’histoire. Et donc dès le début j’étais un peu sceptique. Mais malheureusement ça n’est pas aller en s’améliorant.

On fait la connaissance de Faith Holland (seul point positif, j’aime énormément ce prénom) qui est la petite dernière d’une grande fratrie vivant à Manningsport, petite ville où tout le monde se connait. Seulement voilà, Faith a toujours espéré à une vie parfaite et quoi de mieux pour l’accompagner qu’un petit ami parfait. Jeremy est tout ce dont elle espérait, il est beau, athlétique et terriblement gentil. Mais elle n’aurait jamais pensé après 8 ans de relation qu’il aurait fait son coming out devant l’autel le jour de leur mariage. Faith lui en veut, s’en veut aussi de n’avoir rien vu durant toutes ces années mais surtout elle en veut à Levi, le  meilleur ami de Jeremy, qui l’a poussé à tout avouer. Pour tenter de tourner la page Faith décide de partir quelques jours à San Francisco, seulement elle ne reviendra pas au domaine familiale avant quelques années.

Le personnage de Faith en soi est sympa, elle essaye de se reconstruire après avoir vu sa vie s’envoler en fumer le jour de son mariage. Mais j’ai trouvé ça un peu trop gros qu’en trois ans elle soit sorti avec deux garçons gays encore sans s’en rendre compte et un homme marié. Ok elle a la poisse en ce qui concerne les hommes mais quand même !

Puis de l’autre côté on a Levi Cooper, celui dont Faith ne pourra plus regarder en face, elle le rend responsable de son malheur. Dès son retour dans sa ville natale Faith se fait arrêter par Levi, ancien militaire devenu agent de police, pour excès de vitesse. Levi Cooper n’a pas de chance avec les femmes, il est tombé amoureux d’une et la aussitôt demandé en mariage. Seulement les choses ne se passent jamais comme on l’avait prévu.

Le personnage de Levi est peu exploité, on découvre au final peu de choses sur lui ou sur ses sentiments. J’aurai aimé connaître son point de vu, rentrer un peu plus dans sa tête. Ce personnage est censé être primordial à l’histoire et j’ai trouvé qu’on passait à côté.

Je n’ai pas non plus trouvé la romance excellente, puisque l’auteure ne se focalise pas seulement sur ça. Mais sur la recherche d’une petite amie pour le père de Faith qui 19 ans plus tôt à perdu sa femme. J’en ressors vraiment mitigé de cette lecture, parce que oui j’ai finis ce livre en deux jours mais je n’ai rien ressentis, mon coeur n’a pas chaviré. Pourtant j’en attendais beaucoup venant de Kristan Higgins dont j’ai entendu tellement de compliments.

3/5 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s