Beautiful Bastard, tome 2 : Beautiful Stranger – Christina Lauren

beautiful-stranger-316937

Résumé : Pour échapper à son ex qui l’a trompée, Sara Dillon, une jeune prodige de la finance, a emménagé à New York City et cherche un peu d’action mais pas de relation. Faire la connaissance de l’irrésistible britannique dans un club n’aurait dû être qu’une nuit de fun, mais la manière et la vitesse à laquelle il noie ses inhibitions va transformer ce coup d’un soir en son Bel Étranger.

Toute la ville sait que Max Stella aime les femmes, bien qu’il n’en ai jamais trouvé une qu’il aimerait garder. En dépit de son charme de bad boy, ce n’est qu’avec Sara – et les photos qu’elle lui a laissé prendre d’elle – qu’il commence à se demander s’il n’a pas trouvé quelqu’un à garder… et pas que dans son lit.

Je me suis lancée dans la série Beautiful Bastard et comme j’avais assez bien aimé le tome 1, autant continuer sur ma lancé. On fait la connaissance de Sara, jeune femme d’affaire qui a décider de quitter Chicago et son ex boyfriend pour redémarrer une toute nouvelle vie à New York. Ce qu’elle souhaite c’est se reconstruire, retrouver qui elle est et ne plus jamais se laisser autant aveugler par un homme. C’est dans un bar qu’elle rencontre Max (bien qu’elle ne connaisse pas son nom à ce moment là). Max lui est un homme à femmes, il est puissant, riche et beau, tout ce que Sara devrait éviter. Mais la passion qu’il existe entre les deux personnages les emmène toujours plus loin. Ca ne devait être que du sexe et pourtant.

Ce que j’ai principalement aimé dans ce tome, c’est l’humour. Les auteures (oui elles sont deux,  Christina Hobbs et Lauren Billings) m’ont fait rire à plusieurs reprises. Le tempérament de Sara du début m’a fait rire, George l’assistant aussi. L’envie de Sara, de se reconstruire, de se retrouver à totalement fait écho avec ma vie. Pendant 6 ans elle a été aveuglé par un homme qui savait lui retourner le cerveau, qui savait la manipuler pour qu’elle ne se doute jamais de rien pendant qu’il fréquentait la moitié des filles de Chicago dans son dos. J’ai aimé le sentiment de Sara de penser que c’est de sa faute à elle et le fait que Max fait tout pour lui faire oublier cet homme. Max n’est en rien ce que les journaux peoples disent de lui, c’est un homme bon, qui cherchait seulement la fille qui lui ferait chavirer le coeur. Mais Sara a tellement forger une forteresse autour de son coeur qu’elle a du mal à en sortir. Même si nos deux héros ont des gouts assez spéciaux, un brin exhibitionniste j’ai beaucoup aimé la romance entre les deux.

4/5

Citations

« Les étoiles les plus importantes laissent des trous noires derrière elle. Les petites, d’informes traces blanches. J’abandonne à peine une ombre à Chicago. J’emporte toute la lumière. Je suis prête à repartir comme une comète : me ravitailler, me rallumer et filer dans le ciel. »

« Le destin se fout de ma gueule. »

« Je veux être téméraire, folle et jeune. Je veux vivre pour moi, pour la première fois de ma vie. »

« J’entends un bruit sourd dans le bureau extérieur, suivi par un grand cri de George : Aux abris ! Max ouvre la porte avec fracas, George sur ses talons. »

(Attention spoilers)

La meilleure scène sera pour moi celle dans le bureau de Sara avec Chloé, George, Max et Bennett après la découverte de la une de Page Six. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s